Nom
Prénom
E-mail
Adresse
CP
Ville
Tél
toutes Boursedirect Fortuneo Binck EasyBourse
2.8 bourse_250x250_décembre

Ligne de contre-attaque haussière

En matière d’analyse chartiste, la ligne de contre-attaque haussière s’étudie sur deux séances successives, caractérisés pour l’une par une tendance à la baisse et pour l’autre par une tendance à la hausse. Constituant l’une des figures de retournement les plus importantes, elle ne présente cependant qu’une force moyenne.

Faisant son apparition, comme son nom l’indique, à la suite d’une évolution défavorable des titres, la ligne de contre-attaque haussière est donc matérialisée par une première journée de baisse importante, suivie par une seconde journée de hausse tout aussi significative, après avoir débuté la séance à un cours d’ouverture nettement plus bas que le cours de fermeture pour remonter et se clôturer finalement au même niveau que la veille.

Cette configuration démontre bien le doute des investisseurs qui, malgré la baisse effective, ne pensent pas que cette évolution puisse se poursuivre, dans la mesure où les cours ne sont pas restés longtemps au plus bas.

Plus l’amplitude des mouvements est grande et plus la tendance affichée a des chances de se produire, mais il reste toutefois conseillé de surveiller que la journée suivante continue à enregistrer une hausse pour que cette figure puisse être véritablement validée. Bien que pouvant être confirmée par d’autres éléments, la ligne de contre-attaque haussière est, quoi qu’il en soit, moins puissante qu’une pénétrante haussière ou bien encore qu’un avalement haussier.

Très surveillée par les investisseurs les plus avertis, ces différents schémas offrent, en effet, de bons indices quant à l’évolution du cours d’un titre et permettent ainsi de réaliser les investissements appropriés au moment le plus propice.



Gilles Caye
l'analyse de la semaine

Chaque semaine, je reviens sur les
évenements boursiers de la semaine
écoulée et sur les perspectives de la semaine boursière à venir
Les semi-conducteurs et les banques boudent...

Les opérateurs ont démarré la semaine du 10 au 14 décembre dans l'inquiétude concernant la crise politique en Italie. Le retour de S.Berlusconi sur la scène politique a de fait réduit à néant le soutien de son parti, le PDL, à Mario Monti, l'actuel chef de gouvernement. Ce soutien politique étant défaillant, la coalition qui soutient le gouvernement Monti vient donc de sauter, déclenchant la démission du chef du gouvernement après le vote du budget. Coup de théâtre majeur...
17/12/2012
Gilles CAYE, diplômé de l'ESSCA et de l'Université de Dublin, a été banquier pendant 11 ans au CIC. Il est également écrivain et auteur de l'ouvrage « j'apprends la bourse à ma mère » et du blog Apprendre la bourse.