Nom
Prénom
E-mail
Adresse
CP
Ville
Tél
toutes Boursedirect Fortuneo Binck EasyBourse
2.8 bourse_250x250_décembre
2.13 bourse_468x60_décembre

Le pendu

Faisant appel à la représentation graphique de divers indicateurs en vue d’anticiper l’évolution future prise par un placement, l’analyse chartiste s’appuie essentiellement sur l’isolation de figures déjà bien connues des investisseurs, pour permettre à ceux-ci de réaliser certaines prévisions. Si un certain nombre de schémas restent valables quel que soit le contexte, d’autres ne trouvent une signification que lors de périodes particulières, il en est ainsi du pendu qui se distingue seulement du marteau par son apparition en période de hausse.

Comme indiqué plus haut, le pendu constitue une figure observable seulement en période de croissance d’un actif, se caractérisant alors par le faible écart entre la valeur la plus haute atteinte et le cours de fermeture ; selon la progression observée durant la séance, plus l’écart est important avec la valeur la plus basse enregistrée, plus le signe annonciateur d’un retournement de tendance débouchant sur une période baissière est fort, son importance étant donc d’autant plus grande que la valeur observée a connu une cotation basse durant la séance.

Pouvant laisser toutefois quelques doutes, il convient, avant la prise de toute décision, de bien observer les tendances affichées durant les séances suivantes, celles-ci permettant alors d’acquérir une certitude quant à l’orientation adoptée par le marché.

Particulièrement intéressante pour déceler une période de renversement, l’observation du pendu reste assez délicate, c’est pourquoi il reste conseillé, dans la majorité des cas, de porter toute l’attention nécessaire à cet événement, afin de prendre la meilleure décision possible pour ne pas se trouver piégé par une fausse interprétation.

Compara_mea_250x250

Gilles Caye
l'analyse de la semaine

Chaque semaine, je reviens sur les
évenements boursiers de la semaine
écoulée et sur les perspectives de la semaine boursière à venir
Les semi-conducteurs et les banques boudent...

Les opérateurs ont démarré la semaine du 10 au 14 décembre dans l'inquiétude concernant la crise politique en Italie. Le retour de S.Berlusconi sur la scène politique a de fait réduit à néant le soutien de son parti, le PDL, à Mario Monti, l'actuel chef de gouvernement. Ce soutien politique étant défaillant, la coalition qui soutient le gouvernement Monti vient donc de sauter, déclenchant la démission du chef du gouvernement après le vote du budget. Coup de théâtre majeur...
17/12/2012
Gilles CAYE, diplômé de l'ESSCA et de l'Université de Dublin, a été banquier pendant 11 ans au CIC. Il est également écrivain et auteur de l'ouvrage « j'apprends la bourse à ma mère » et du blog Apprendre la bourse.