Nom
Prénom
E-mail
Adresse
CP
Ville
Tél
toutes Boursedirect Fortuneo Binck EasyBourse
2.8 bourse_250x250_décembre

Investir sur les marchés de matières premières

Grâce aux contrats à terme et aux OPCVM, le marché des matières premières, distinct de celui des actions et sur lequel n’intervenaient que des professionnels, s’ouvre progressivement à tous les investisseurs.

Le potentiel des matières premières

Par matières premières, sont entendues toutes les ressources naturelles et agricoles (denrées alimentaires, énergie, métaux…), que l’on appelle « commodités ».
S’agissant d’actifs tangibles comme le gaz naturel ou le blé, leurs cours ne risquent jamais de tomber à zéro comme pourrait le faire la valeur d’une action. La performance des matières premières s’avère supérieure sur le long terme à celle des marchés en actions.

Les modalités de l’investissement sur le marché des matières premières

Aujourd’hui, beaucoup d’organismes offrent d’investir sur les matières premières selon deux types de contrats.

L’investissement sur ce marché peut prendre la forme de contrats à terme : l’acheteur et le vendeur s’engagent à acheter ou vendre une quantité de matières premières à une date déterminée, pour un prix fixé d’avance. Selon ce principe :
– si la hausse des cours à terme avait été anticipée, le vendeur de matières premières engrangera une plus-value ;
– si une baisse des cours avait été pronostiquée, le vendeur limite la dévalorisation de ses stocks et l’acheteur profite du prix avantageux.
Le marché des matières premières offrent ainsi de réelles opportunités de plus-values, qu’il soit indexé à la hausse ou à la baisse.

L’investissement sur les matières premières peut également être réalisé par le biais d’OPCVM spécifiquement indexés sur les cours des commodités. Ces OCVM sont qualifiés ETC pour « Exchange traded Commodities ». Dans ce cadre, l’investisseur confie la gestion de ses fonds à un professionnel qui lui fera profiter de la performance de ce marché.

Investir avec prudence dans les matières premières

Indépendants du marché des actions, les cours des matières premières évoluent même en sens inverse. Autrement dit, en période d’inflation, tandis que la valeur des actions s’érode, le prix des matières premières augmente, ce qui dans ce contexte rend ce marché très attractif.

Le placement sur les matières premières est envisagé pour diversifier son portefeuille de façon à compenser les pertes qui pourraient résulter de la chute des titres boursiers.

En revanche, il ne s’agit pas de concentrer son capital sur ce marché qui, bien que prometteur, est très instable. Les cotations varient constamment au gré des tensions géopolitiques et de facteurs climatiques. Les spécialistes conseillent la prudence et de ne pas engager plus de 15% de son portefeuille sur les cours des matières premières.



Gilles Caye
l'analyse de la semaine

Chaque semaine, je reviens sur les
évenements boursiers de la semaine
écoulée et sur les perspectives de la semaine boursière à venir
Les semi-conducteurs et les banques boudent...

Les opérateurs ont démarré la semaine du 10 au 14 décembre dans l'inquiétude concernant la crise politique en Italie. Le retour de S.Berlusconi sur la scène politique a de fait réduit à néant le soutien de son parti, le PDL, à Mario Monti, l'actuel chef de gouvernement. Ce soutien politique étant défaillant, la coalition qui soutient le gouvernement Monti vient donc de sauter, déclenchant la démission du chef du gouvernement après le vote du budget. Coup de théâtre majeur...
17/12/2012
Gilles CAYE, diplômé de l'ESSCA et de l'Université de Dublin, a été banquier pendant 11 ans au CIC. Il est également écrivain et auteur de l'ouvrage « j'apprends la bourse à ma mère » et du blog Apprendre la bourse.